La "Shark Attitude"

   Vous rêvez jour et nuit de voitures de sport, de résidences privées, de voyages en jet. Vous avez fait vôtre l’adage de 50 Cent « get rich or die tryin » et vous comptez bien montrer au jury à quel point vous êtes motivé pour devenir le candidat le plus riche et le plus puissant possible en un minimum de temps.

 

Avoir de l’ambition est une excellente chose, elle permet d’aller de l’avant et de se donner du courage quand l’énergie vient à manquer. Cependant, il y a un décalage entre avoir de l’ambition  et avoir les dents qui rayent le parquet. Contrairement à ce que pourrait laisser penser la dernière campagne d’HEC, il est mal vu d’arriver en école avec des caisses enregistreuses à la place des yeux.

 

Depuis la crise des subprimes et plus encore depuis la dénonciation des dérives de la « finance internationale » et de ses politiques de gratification, il ne fait pas bon de venir en école avec une envie non dissimulée de faire de l’argent. Cela demeure un sujet tabou de ce côté de l’Atlantique !

 

L’ambition démesurée s’accompagne en général d’une capacité à écraser ses adversaires tel un rouleau compresseur. Rappelez-vous qu’en ESC, beaucoup d’activités s’articulent autour du concept de travail en groupe. Si vous ne savez pas travailler avec les autres, vous aurez du mal à vous illustrer dans le bon sens du terme. Plus simplement, le jury ne vous verra pas vous intégrer dans l’école et préférera opter pour un candidat plus simple et en apparence moins ambitieux.

 

N’oubliez pas que le jury, qui est en face de vous, est composé de personnes qui n’ont pas nécessairement fait le choix de l’argent à tout prix. Leur imposer votre vision de la réussite, c’est leur signifier qu’ils ont raté leur vie… Adaptez votre discours à votre jury et surtout gardez pour vous votre surplus d’ambition !

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau