Le jour J, c’est SMIG obligatoire !

La référence se veut volontairement provocatrice, mais au moins elle marque. SMIG est ici l’acronyme de Sourire Minimum d’Intégration et s’est révélé être un des meilleurs moyens que j’ai trouvé pour rappeler aux étudiants qu’un candidat souriant est plus avenant qu’un candidat qui tire une tête de six pieds de long.

Aussi difficile que cela puisse être pour vous, forcez-vous à être un minimum souriant(e) lors de vos entretiens. Premièrement, parce qu’il est plus agréable pour un jury de se retrouver face à un(e) candidat(e) qui est en apparence heureux(se) d’être là, deuxièmement parce qu’en vous mettant en condition pour sourire, vous vous mettez mentalement en condition pour être d’office plus optimiste.

Si vous avez un doute, allez voir un ami qui n’a pas le moral et qui ne fait aucun effort pour sourire. Voyez-vous comment cette personne n’est pas avenante et à quel point vous n’auriez pas envie d’engager spontanément la discussion avec elle, si ce n’était pas votre ami ? N’oubliez pas que le jury vous juge et que le moindre détail, qui peut faire pencher la balance en votre faveur, doit être pris en compte.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau