emploi

La préparation du projet professionnel

La question sur le projet professionnel est incontournable de l’entretien de personnalité en école de commerce, et une de celle que les étudiants redoutent le plus parce qu’ils ne savent pas vraiment comment la préparer. Pourtant elle peut réellement asseoir votre crédibilité auprès du jury, et la préparation de cette question ne sera pas du travail perdu puisque vous pourrez vous en servir comme base pour la suite de l’élaboration de votre projet professionnel en école.

Le jury attend plusieurs choses de votre réponse :

  • De l’intérêt, voire de la passion pour un secteur ou un métier
  • Du réalisme dans les objectifs
  • De la maturité dans à la création de votre projet
  • De l’humilité dans la présentation

 

Pour répondre de manière satisfaisante il convient de se concentrer sur deux aspects : la préparation et la présentation. Se concentrer uniquement sur le second c’est s’assurer un gadin lors de l’entretien.

Préparation

D’abord demandez vous qu’est ce que vous voulez faire, en termes de métier (marketing, logistique, RH, finance, système d’information…) en termes de secteur (grande distribution, industrie, agroalimentaire, finance, conseil…), et éventuellement en termes d’entreprise, la réponse « je sais pas je verrai en école, là j’ai pas eu le temps je sors de prépa » est proprement inacceptable, d’abord parce que vous n’aurez pas plus de temps en école, dure vérité mais autant vous y faire tout de suite, et parce que c’est une réponse qui pose la question de pourquoi vous êtes allés en prépa, et si la réponse à cette dernière question est « on m’a dit de le faire », vous êtes bons pour le cubage. Vous devez donc faire preuve d’un peu de maturité, et si vous n’avez aucune idée, ouvrez le guide des métiers de l’étudiant, et lisez jusqu’à ce que vous trouviez quelque chose qui vous plaît. Vérifiez bien que le métier est accessible en début de carrière (PDG n’est pas un projet professionnel, à moins que vous ne comptiez monter votre propre entreprise, si c’est le cas vous aurez besoin de beaucoup plus de préparation car une création d’entreprise ne s’improvise pas), si ce n’est pas le cas regardez comment on y accède et concentrez vous sur la première « étape » professionnelle.

Ensuite destination internet, cherchez des informations sur le métier que vous avez choisi, soit sur les sites des organisations professionnelles (association des comptables de France, site de la FBF pour ceux intéressés par la banque…), sur les sites spécialisés dans l’emploi pour les jeunes (jobteaser…), pour se renseigner un peu sur ce en quoi consiste le métier choisi, à ce stade le but est de valider son choix, et d’en apprendre un peu plus sur les nuances du métier (ce que ce métier ne continent pas). Si vous le souhaitez vous pouvez vous rendre sur des fora où s’expriment des professionnels, attention tout de même car les informations fournies seront souvent de qualité variable.

Une fois que vous avez toute l’information vous pouvez en faire une bonne synthèse, voici les éléments que vous devrez toujours avoir en tête :

  • Ce en quoi consiste ce métier. Un comptable tient à jour la situation financière et patrimoniale d’une entreprise, un contrôleur de gestion surveille la rentabilité des opérations d’une entreprise, un commercial vend des produits bien précis sur un marché délimité à l’avance…
  • Ce qu’il ne fait pas, apprenez la différence entre un chef de marché et un chef de produit (marketing), et entre un auditeur interne et un auditeur externe, entre un comptable et un contrôleur de gestion. Cette partie est fondamentale parce que c’est généralement en posant des questions de ce genre que le jury fera la différence entre quelqu’un qui a passé trois minutes sur internet, et quelqu’un qui s’est renseigné en profondeur.
  • Les qualités nécessaires pour l’exercer (relationnel, goût des chiffres, etc.)
  • Pourquoi cela vous tente. Nous attirons votre attention sur le fait que l’argent ne doit en aucun cas être la clé de voûte de votre projet professionnel. Vous pouvez le penser, vous avez interdiction de le dire !


Vous êtes maintenant prêts pour la seconde étape !