professionnel

Il est l'heure de présenter votre projet professionnel !

Maintenant que vous disposez de suffisamment d'informations, vous êtes en mesure d'appréhender en tout sérénité, ou presque, l'entretien de personnalité. La question du projet professionnel a tendance à arriver en milieu d’entretien, le jury vous a mis un peu à l’aise, et maintenant il est convaincu que vous êtes un gentil bisounours, you can talk the talk, but can you walk the walk? Il vous demande donc ce que vous voudriez faire en sortant de l’école.

Evitez à tout prix de régurgiter vos informations en laissant au jury le soin de trier les morceaux. N’importe quel élève de prépa est capable d’aller chercher de l’information, vous l’avez fait, la  difficulté étant de la synthétiser de façon pertinente. De plus cela risque de donner l’impression au jury que vous le prenez pour un troupeau d’imbéciles, oui le jury sait ce que fait un comptable (il a peut-être même lu le Seigneur des Anneaux !).

Restez simple dans votre explication, pour cela évitez d’utiliser un vocabulaire ultra technique et jargonneux auquel vous auriez été confronté lors de vos recherches... Cela ne vous rendra pas plus intelligent, simplement plus fragile en cas de tentative éhontée de "bullshittage".

Si le jury n’est pas familier avec le métier ou le secteur que vous avez choisi - normalement il s’est présenté en début d’entretien et vous devez avoir retenu leur nom et leur métier - il aura l’impression que vous tentez de l’enfumer ou se sentira bête. Si le jury est constitué de gens issus de ce métier ou avec une solide expérience du secteur, il ne vous pardonnera pas la moindre erreur si vous tentez de jouer dans la cours des grands en parsemant votre discours d’acronymes, de franglais, ou de termes spécialisés. Pour être sûr que votre explication soit claire, testez la auparavant sur des gens complètement étrangers au secteur, si vos parents, votre professeur de philosophie, et votre coiffeur, sont capables de comprendre ce que vous leur avez raconté sur ce métier sans avoir à poser la moindre question, normalement vous êtes fin prêt ou tellement soporifique qu'ils préfèrent s'en tirer à bon compte en faisant semblant d'avoir tout compris.

Parlez de votre choix, pas simplement du résultat de votre choix. Si vous avez choisi le métier A plutôt que le métier B, c’est parce que A vous correspond plus en termes de personnalité, de compétences, etc. Ne dites pas pourquoi B est moins bien, dites pourquoi A est mieux pour vous.

Expliquez éventuellement pourquoi cette école vous semble la plus adaptée pour ce projet professionnel, même si honnêtement pour 90% des métiers vous pourriez aller dans n’importe quelle école et en ressortir avec une formation à peu près équivalente.

Restez modeste, ce n’est qu’un projet qu’on vous demande, pas un plan de carrière jusqu’à votre retraite. Admettez modestement que votre projet puisse changer en fonction des cours que vous suivrez et des expériences professionnelles que vous aurez. 

Normalement le jury vous posera des questions de plus en plus précises sur votre projet professionnel, jusqu’à ce qu’il soit satisfait, la longueur de l’interrogatoire dépend d’une seule chose : l’intérêt que porte le jury pour le projet que vous avez formulé (ou sur le degré ressenti de fumisterie de votre présentation).

Si aucun des membres du jury ne connaît grand-chose à votre secteur, typiquement si vous vous destinez au marketing des produits pharmaceutiques et qu’en face de vous le jury est RH dans la grande distribution, il n’aura pas forcément beaucoup de questions à vous poser. Ne pensez pas que c’est une bonne chose, au contraire cela veut dire que la première explication de votre projet devra être d’autant plus claire. Mais même s’ils n’ont pas de connaissances particulières sur le sujet, vous pouvez toujours mettre en valeur la démarche que vous avez suivie dans vos recherches pour vous rendre plus crédible, à condition de la présenter intelligemment et pas en l’imposant comme un argument d’autorité.

A l’inverse si vous tombez sur deux pros, il y a des chances pour qu’ils vous posent des questions de plus en plus pointues. Ne cherchez pas à les impressionner, quand vous arrivez au bout de vos connaissances, dites-le leur simplement, voire demandez-leur de vous expliquer, et prenez des notes. Au pire ça resservira au prochain oral, au mieux ça montrera que votre intérêt pour ce projet n’est pas feint.