Ramener l’entretien à soi

S’il est habituellement mal vu de toujours parler de soi, l’entretien fait exception à la règle. Pendant le temps imparti, vous êtes là pour convaincre, voire persuader le jury, que vous êtes le/la candidat(e) qu’il recherche.

Certaines personnes atteintes de « parlotte » aiguë se lancent à corps perdu dans un sujet,  puis oublient  d’aborder d’autres points sans doute aussi importants si ce n’est plus. Normalement, vous ne devriez pas parler plus de 2/3 minutes par thème, sauf à ce que le jury vous demande explicitement d’approfondir vos propos. Plus votre message est concis et illustré, moins vous risquez de noyer votre message dans une masse d’informations parasites.

Certains jurys ont parfois tendance à pousser les candidats à ne parler que d’un sujet, qui plus est souvent très éloigné de ce qu’ils sont venus défendre. A vous de faire preuve d’inventivité et de ramener la discussion à vous. Par exemple, profitez d’une nouvelle question pour dire que cela vous fait penser à une expérience personnelle ou que vous avez su faire preuve d’une qualité qui aurait été fort utile dans le cadre de la situation évoquée.

N’oubliez pas que vous disposez  d’un temps limité pour convaincre. Ne vous perdez dans des réflexions vaseuses  et des morceaux de bravoure aussi stériles que ridicules. Cependant, recentrer l’entretien sur sa personnalité ne veut en aucun cas dire qu’il ne faut pas répondre au jury. Au vous où vous l’auriez oublié, votre sort dépend de son bon vouloir.

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau